HISTOIRE TRI

 

 



 
 

Les Epreuves du Triathlon!

Le triathlon est un sport riche en sensations et en diversité. Il se décline en plusieurs épreuves qui permettent à chacun de trouver son plaisir.  Les jeunes peuvent s'affronter sur une épreuve Avenir. Les débutants ou les non licenciés peuvent s'initier à une épreuve Découverte, les licenciés choisiront une épreuve Sprint. Si vous visez les prochains jeux olympiques, venez transpirez sur une épreuve Courte Distance. Vous voulez passer votre journée dans l'effort ? Alors relevez le défi d'une épreuve Longue Distance. Enfin, pour ceux qui rêvent d'exploit, ceux qui veulent avoir les muscles plein d'acier il ne reste plus qu'un seul choix : L'IronMan.
Les cousins du triathlon sont nombreux. On peut varier les enchaînements en remplaçant ou en supprimant l'une des disciplines. On obtient une variété d'épreuves pour satisfaire les plus difficiles :
Le duathlon  : on supprime la natation pour enchaîner course à pied/ cyclisme/course à pied.
Le triathlon des neiges  : L'hiver, on remplace la natation par le ski de fond pour enchaîner course à pied/cyclisme/ski de fond.
Le duathlon des neiges  :  L'hiver, on remplace le cyclisme par le ski de fond pour enchaîner course à pied/ski de fond/course à pied.
Le triathlon vert  : On nage avec des palmes, on enchaîne sur un VTT et on finit par un cross-country.
Le vétathlon  :  "petit frère" du triathlon et du duathlon, on a remplacé le vélo de route par du VTT.
Le bike and run  : course par binôme avec un VTT ; le but étant de couvrir une distance le plus rapidement possible selon une stratégie d’équipe. En effet, lorsque un partenaire est à pied l’autre le suit ou le devance à VTT mais à n’importe quel moment de la course les deux partenaires peuvent changer de rôle (le coureur devient cycliste,…). Ils peuvent se distancer durant l’épreuve mais doivent impérativement franchir la ligne d’arrivée ensemble. Cette discipline est très prisée lors des entraînements mais peu de compétitions de ce genre existent. Les différentes catégories de cette épreuve se détermine par leur durée de course.
Le quadriathlon  : un triathlon classique avec d'une dose de kayak de mer.


différents types d'épreuves

Triathlon
Natation 
Cyclisme
 Course à pied
Triathlon Avenir
de 50 à 250 m
de 1 à 6 kms
de 300 m à 2 kms
Triathlon Découverte
de 100 m à 750 m
de 4 à 20 kms
de 500m à 5kms
Triathlon Sprint
750 m
20 kms
5 kms
Triathlon Courte distance
1,5 kms
40  kms
10 kms
Triathlon Moyenne Distance
2,5 kms
80  kms
20 kms
Triathlon Longue distance
4 kms
120  kms
30 kms
Triathlon Ironman
3,8 kms
180  kms
42,195 kms

 

Duathlon
Course à pied
Cyclisme
 Course à pied
Duathlon Avenir
de 300 m à 2 kms
de 1 à 6 kms
de 150 m à 1 kms
Duathlon Découverte
de 500m à 5kms
de 4 à 20 kms
de 250m à 2 kms
Duathlon Sprint
2,5 kms
15 kms
2,5 kms
Duathlon  Courte Distance
5 kms
30  kms
5 kms
Duathlon  Courte Distance
10 kms
40  kms
5 kms
Duathlon Longue Distance
10 kms
60  kms
10 kms

 

 
HISTORIQUE - ORIGINE
La pratique des activités multisportives en compétition remonte à l'Antiquité. Les Grecs ont introduit le pentathlon aux XVème Jeux d'Olympie.
1902 : Le triathlon apparaît en France sur les bords de la Marne à Joinville-le-Pont débute une compétition appelée Les Trois Sports : canotage, cyclisme( 12 km ) et course à pied( 4 km ). Le canoë sera ensuite remplacée par la traversée de la Marne à la nage. Les trois épreuves du triathlon sont enfin réunies.

Pratiqué de façon ponctuelle chaque année, du côté de Joinville le Pont, puis à Meulan, et à Poissy.

Il prend pour noms successifs : Les Trois Sports, La Course des Débrouillards et la Course des Touche à Tout. Tradition banlieusarde sans ambition, il se perpétue dans l'anonymat le plus total.

En 1934, la course des trois sports est à la Rochelle le moment le plus insolite de l’année. Il s’agit de traverser le chenal à la nage soit environ 200 mètres, de parcourir dix kilomètres à bicyclette, du port de la Rochelle au parc de Laleu, quartier situé plus au nord, et enfin d’avaler trois tours de piste, soit 1 200 mètres sur le stade André-Barbeau.

Le premier triathlon américain se déroule à Fiesta Island (Californie du Sud, près de San Diégo) en 1975, sur les distances de 800 mètres en natation, 8 kilomètres en vélo, et 8 kilomètres en course à pied. Mais c'est à Hawaï que le triathlon écrit sa première page d'histoire. Il s'appellera " Ironman " (Homme de Fer).

C'est à une table de la brasserie Primo, quelque part dans le village polynésien d'Honolulu, que le capitaine de vaisseau John Collins, vétéran de la marine américaine stationné à Hawaï, lance un soir de 1977 le défi de regrouper en une épreuve unique les trois compétitions les plus dures de l'Archipel :

la Waikiki Rough Water Swim en natation, longue de 3,9 kilomètres,

l'Around Oahu Bike Race en cyclisme, d'une distance totale de 179 kilomètres,

le Marathon d'Honolulu : 42,195 kilomètres.Il espère ainsi prendre sa revanche sur les cadets de la marine, qui viennent de battre son équipe de vétérans dans une compétition de relais, Oahu Perimeter Relay Race.

Le 18 février 1978, l'impossible se fait exploit, et Gordon Haller entre dans la légende, en devenant le premier homme de fer hawaïen : il boucle les 225 kilomètres de ce défi en 11 heures, 46 minutes et 58 secondes. 12 des 15 concurrents engagés terminent l'épreuve.

Franchissant l'Atlantique, cette discipline révolutionnaire conquiert l'Europe du Nord (Pays Bas, Belgique, Allemagne de l'Ouest) en 1981. Cette vague sportive s'étend à la France, plus précisément par la Côte d'Azur avec Nice en 1982. Les images "chocs" produites par Antenne 2 révèlent ce sport au grand public. Certains inconditionnels des activités traditionnelles crient " aux fous ", mais ces rois de la défonce vont créer de nouveaux adeptes.

Le triathlon rompt avec les habitudes, l'enchaînement de ses trois composantes va à l'encontre de toute logique physiologique. En fait, il sort des sentiers "battus" que sont les stades et les piscines et porte un label mythique : " made in U S A ".

En France, les premiers triathlons amateurs furent organisés en 1983 avec ceux d'Hyères (Var) et La Grande Motte (Hérault). Ce sport marginal allait connaître un fort engouement.

En 1984, grande effervescence dans le milieu sportif et chez les médias. Une vingtaine d'épreuves sont organisées. La saison s'ouvre aux Mureaux (Yvelines), où plus de 400 concurrents se pressent sur la ligne de départ. Face à ce développement, la chaîne de télévision Antenne 2 crée une véritable Coupe de France avec comme apothéose l'organisation de la finale à La Grande Motte.

Tout est en place pour cette finale, événement retransmis en direct, mais hélas la nature en décide autrement. Le vent souffle en tempête, la mer est déchaînée. Les plus téméraires se jettent à l'eau et sont renvoyés sur la plage par les vagues, les embarcations de sécurité chavirent... Face à cette vision apocalyptique, la mort dans l'âme, les organisateurs décident d'annuler l'épreuve. Sur l'instant, tout le monde pense que l'expérience du triathlon va s'arrêter là. Mais non ! Bien au contraire, athlètes, organisateurs et journalistes décident de se réunir au Palais de La Grande Motte, pour jeter les bases de ce qui va devenir le Comité National pour le Développement du Triathlon ( CONADET ).

Le 2 Juin 1985 , Le ministère de la Jeunesse et des Sports ratifie la reconnaissance officielle de notre discipline. Le CONADET organise sa 1ère assemblée générale officielle pour préparer la saison. Prés de 60 épreuves auront lieu cette année. 

Le 28 octobre 1989 : Le comité olympique accorde au CONADET le statut de fédération. C'est la naissance de la FFTRI ( Fédération Française de Triathlon ). Peu de temps après, Yves Cordier remporte à Cascais au Portugal la première médaille d'or du triathlon français dans une épreuve internationale.